Marinière

 

Je ne jette JAMAIS une marinière. Je ne parle pas des petits T-Shirts légers à rayures vendus dans toutes les boutiques actuellement, non, les marinières, les vraies, en bon gros coton bien épais, si possible à rayures bleues sur fond blanc cassé. Les marinières « Le Minor » ou « Saint James », achetées en Bretagne lors de nos vacances et qui débutent leur carrière sur les épaules de l’aînée pour la terminer sur celles du petit dernier. 

 Montage enfants

 

Photos qui illustre merveilleusement mon propos ! Et, non, mes enfants ne sont pas traumatisés du tout par mes obsessions vestimentaires ! Je crois même que la cadette a  hérité de mes gènes en la matière !

Les marinières viennent donc augmenter la liste intitulée « Un jour, je pourrais en faire quelque chose… » (cf article précèdent ), parce qu’il faut bien trouver une justification à cet amoncellement de « trucs » inutiles !

Bon, ben, un jour, effectivement, j’en ai fait quelque chose, amis de la récup’, bonjour ! La preuve :

 

It bag 2

 

Rien de plus facile et rapide à faire que ce petit sac : une marinière taille 6 ans, ma dernière chute de Liberty Mitsi  gris clair pour les anses, un morceau de coton blanc pour la doublure, une moustache thermo-collée et un petit passepoil rose fluo pour égayer le tout !

 

It bag marinière 2

 

J’aime le mélange rayures-fleurs (que j’avais déjà réalisé ICI), et mon petit It bag est très pratique pour promener mon crochet et une ou deux pelotes.

Vous l'aurez remarqué, je suis dans une période récup', et ce n'est pas terminé !